Qu’est-ce que l’ergonomie ? Quel est l’apport pour la santé au travail ?

Articles | 30 novembre 2018
Option Ergonomie | Blogue
Définition

L’ergonomie, selon l’International ergonomics association (IEA), est la discipline scientifique qui s’occupe de la compréhension des interactions entre les Hommes et les autres éléments d’un système.

Elle est également la profession qui applique concrètement les théories, les principes, les données et les méthodes afin de concevoir des systèmes. Les objectifs sont d’optimiser le bien-être des Hommes ainsi que la performance des systèmes dans leur ensemble.

Même si l’ergonome est souvent lié au domaine de la santé au travail, l’ergonomie contribue à l’amélioration et à la conception des situations de travail de manière globale. La profession d’ergonome vise donc à l’amélioration des outils et des produits afin d’en faciliter l’usage, de préserver la santé des travailleurs ou des utilisateurs, mais également de favoriser la fiabilité, la qualité et l’efficacité des systèmes de production dans une perspective de performance durable et globale.

En résumé, l’ergonomie cherche à comprendre le travail dans son ensemble afin de mieux contribuer à concevoir ou à transformer les différents éléments du travail en agissant sur les déterminants.

Les différentes facettes de l’ergonomie

L’ergonomie est un domaine méconnu qui possède plusieurs facettes. On peut ainsi parler de l’ergonomie physique, notamment concernant l'évaluation des postes de travail, de l’ergonomie cognitive, lorsque l’étude porte sur la charge mentale par exemple, ou encore de l’ergonomie organisationnelle, lorsque le sujet touche l'organisation du travail.

Les ergonomes agissent également dans de nombreuses sphères liées autant aux produits qu’au travail. Simplement, on peut dire que l'on retrouve les ergonomes œuvrant en lien avec l'ergonomie de produit telle que les automobiles, les électroménagers ou les logiciels ainsi qu’en lien avec l'ergonomie des situations de travail. Des ergonomes s’affairent également à mi-chemin entre ces deux mondes lorsqu'il s'agit d'architecture et lors de la conception de bâtiment tels que des centres hospitaliers, des bibliothèques, etc.

Enfin, l'ergonome est appelé à intervenir avant ou suite à l'apparition de problèmes dans la situation de travail. L’ergonome peut donc agir de façon précoce, par exemple, lors de la conception d'un bâtiment, d'un nouveau produit ou encore d'un nouveau service. Il s’agit alors de l'ergonomie de conception. Cette méthode proactive consistant à agir en amont est généralement moins onéreuse à moyen et long terme, car bien concevoir et planifier une nouvelle situation de travail représente qu’un investissement modeste versus le coût d’une implantation incomplète, insatisfaisante ou encore pouvant nécessiter une révision. Lorsque l'ergonome intervient suite à l'apparition de problèmes, on parle alors de l'ergonomie de correction. Ce mode d'intervention est le plus fréquent et, malheureusement, s’avère souvent le plus coûteux.

Objet et méthodes de l'ergonomie

Dans un contexte de travail, l’ergonome vise à trouver des solutions satisfaisantes entre les besoins des individus (santé, confort, compétence, etc.) et ceux des entreprises (productivité, qualité, coût, délai, etc.). En ce sens, les ergonomes peuvent proposer des recommandations concernant les éléments techniques (les bureaux, les chaises, etc.), l’organisation du travail ainsi que la formation.

Afin de proposer, recommander et implanter les recommandations retenues, l'ergonome utilise différentes méthodes concrètes d’analyse, d’observation et d’entretien sur le terrain et en situation réelle de travail. L'ergonome cherche alors à étudier ce que l'on appelle l’activité de travail. L'activité de travail concerne l'effort que nécessitent les objectifs pour être atteints. Cela comprend donc la tâche de travail et concerne également ce que le travailleur mobilise d’un point de vue physique, mental ou psychologique. Pour atteindre les objectifs, l'ergonome prendra en compte, notamment, les caractéristiques des individus, leurs objectifs, le sens que le travail a pour eux, puis les objectifs de l’entreprise ou de l'institution, l’environnement de travail et organisationnel, etc.

Les liens entre le travail et la santé en ergonomie

L'ergonomie propose une approche originale de la santé au travail ouvrant de nouvelles perspectives d'action pour les gestionnaires. Cette approche prend sa source dans les travaux du philosophe Canguilhem.

Le point de vue de Canguilhem permet de distinguer les mécanismes d’évolution de la maladie et de la santé. Le normal et le pathologique sont compris comme deux dynamiques différentes de la confrontation de l’individu à son environnement, ce que l’auteur appelle la normativité vitale. Dans cette confrontation se joue la capacité de l’individu à dominer, contrôler son milieu. La maladie est alors comprise comme une restriction de cette interaction : c’est-à-dire l’incapacité de l’individu à imposer ses normes à son environnement lorsqu’il ne possède plus de marge de manœuvre vis-à-vis de son milieu et de ses variations.

Par cette définition de la santé que nous fournit Canguilhem, si on la transpose dans le monde de l’entreprise, le travail forme cette confrontation à l’environnement, il devient donc le support à la dynamique de santé et à celle de la maladie. Lorsque l’on regarde le domaine du travail, le travailleur, lorsque son environnement de travail le lui rend possible, prendra des actions lui permettant de contrôler son environnement. Il va également être capable de construire de nouvelles stratégies d’actions lui permettant de garder le contrôle, malgré les variabilités des situations de travail. Cela veut dire d’un point de vue opérationnel que l’ergonomie cherche non seulement à éviter les dégradations de la santé des travailleurs, mais cherche aussi à créer un environnement de travail propice au développement des capacités, des compétences et autres aspects complexes de l’humain. On cherche à créer ce que l’on appelle un environnement de travail capacitant.

Vous désirez en apprendre davantage ?

Georges Canguilhem Le normal et le pathologique régulièrement réédité depuis 1946 aux éditions des Presses universitaires de France.

Pierre Falzon au sein de l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail : Le concept d'environnement capacitant, son origine et ses implications

Guérin, F., Laville, A., & Daniellou, F. & Coll. paru en 1997 qui s'intitule Comprendre le travail pour le transformer : la pratique de l'ergonomie. Éditions de l'Anact

St-Vincent, M., Vézina, N., Bellemare, M., Denis, D., Ledoux, E. et Imbeau, D., paru en 2011, qui s'intitule L’intervention en ergonomie aux Éditions MultiMondes.
Partager sur :