L’ergothérapeute au service de la santé mentale : comment pouvons-nous vous aider ?

Articles | 11 mai 2020
Option Ergonomie | Blogue

Nous associons souvent l’ergothérapie au physique, que ce soit pour l’ergonomie de bureau, la réadaptation à la suite d’une blessure, etc. Mais saviez-vous qu’au tout début, l’ergothérapie a été développée en santé mentale, auprès des vétérans de guerre qui souffraient d’état de stress post-traumatique ? 

En fait, les infirmières qui travaillaient avec ces vétérans s’étaient rendues compte qu’au-delà de leurs expériences traumatiques et de leur anxiété, c’était surtout le fait de se retrouver à l’hôpital, sans activité significative ni projet valorisant pour l’avenir, qui contribuait à renforcer leur mal-être. Ainsi, elles ont commencé à encourager ces vétérans à penser à des activités, des projets qui leur étaient significatifs, valorisants et encourageants pour leur avenir. C’est là que l’ergothérapie, soit la thérapie par l’activité, est née.

Ces problématiques peuvent avoir un impact sur la réalisation des activités de tous les jours, jusqu’à mener, dans plusieurs cas, à un arrêt de travail.

Ainsi, le rôle de l’ergothérapeute est de soutenir la personne à reprendre graduellement les activités qui sont importantes pour elle en définissant des objectifs réalistes et significatifs et en offrant des outils d’autogestion pour bien surmonter les problématiques auxquelles elle fait face. Des objectifs mesurables et atteignables sont ciblés à chacune des rencontres afin d’aider la personne dans son cheminement hebdomadaire, tels que s’habiller, cuisiner un repas, contacter un ami ou reprendre un loisir.

L’approche de l’ergothérapeute est adaptée aux besoins de la personne et diverses interventions peuvent être effectuées afin de l’accompagner vers l’atteinte de ses objectifs. L’ergothérapeute peut par exemple effectuer de l’enseignement quant à la gestion du stress et de l’anxiété et lui proposer des stratégies ou participer à l’élaboration d’un plan de retour au travail et en assurer le suivi.

Les suivis sont habituellement d’une durée de 1 heure et la fréquence est adaptée selon les besoins de chaque personne. L’ergothérapeute travaille de pair avec les autres professionnels de la santé, tels que les psychologues, médecins et kinésiologues. D’ailleurs, connaissez-vous le rôle respectif de chacun de ces professionnels dans le cadre d’un suivi ? Restez à l’affût, car ce sera le sujet d’une de nos prochaines publications !

Joanie Poirier, Ergothérapeute M.Sc. & Ali El-Samra, Ergothérapeute M.Sc.

Vous avez des questions, Contactez-nous.

Liens utiles :

Ordre des ergothérapeutes du Québec

Association canadienne des ergothérapeutes
Partager sur :