La manutention de charges : sa complexité, ses risques et ses potentiels d’améliorations.

Articles | 11 décembre 2017
La manutention de charges

La manutention de charges et le respect des objectifs de productivité fixés par une entreprise peut être très exigeante physiquement pour les manutentionnaires.

Les travailleurs peuvent se mettre à risque de blessures, surtout s’ils ne sont pas conscients des stress physiologiques et biomécaniques auxquels ils s’exposent. Les facteurs de risque sont nombreux et peuvent être regroupés en quatre grandes catégories :

  • Effort excessif
  • Effort asymétrique
  • Effort soudain
  • Efforts par cumul

De 2007 à 2011, 89 539 lésions professionnelles indemnisées par la CNESST étaient des troubles musculosquelettiques (TMS) associés à la manutention, représentant 39 % de toutes les indemnisations pour les TMS au Québec.

La manutention de charge est souvent perçue comme une activité simple et qui ne nécessite aucune compétence particulière, mais en réalité elle est trop souvent sous-estimée. La manutention s’avère être une activité très complexe, extrêmement diversifiée et potentiellement risquée. Le tableau ci-dessous présente les caractéristiques amplifiant les risques reliés à la manutention de charges.

Caractéristiques amplifiant les facteurs de risque
Remanutention Idéalement, il ne faudrait manipuler une charge qu’une seule fois. Les manutentions « inutiles » engendrent un surplus d’effort.
Temps alloué Le temps alloué à une tâche devrait être suffisant pour ne pas avoir à précipiter ses gestes, notamment en cas d’imprévu.
Rythme de travail Un rythme de travail synchronisé — régulier et constant — favorise l’efficience.
Déplacement et trajet Un trajet optimal n’est pas nécessairement le plus court. Choisir le trajet nécessitant à la fois le moins d’énergie et le moins de temps.
Répartition des efforts Une bonne répartition des efforts au cours du quart de travail ainsi que des pauses permettent au corps de récupérer suffisamment.

Les tâches de manutention relativement simples et monotones sont habituellement automatisées. Ce sont les tâches complexes, avec des charges variées dans des contextes diversifiés et changeants qui sont confiées aux manutentionnaires. Compte tenu du contexte de travail et de l’ensemble des caractéristiques associées à cette tâche, il en ressort qu’il faut être compétent pour être manutentionnaire.

Quelle compétence, quel savoir-faire technique faut-il pour soulever un objet et le transporter ?

Pour prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS), les superviseurs, les membres du comité santé-sécurité du travail et les manutentionnaires doivent d’abord connaître la nature et la complexité des situations de manutention dans leur milieu de travail. De plus, les manutentions devraient respecter les concepts de la charge maximale admissible, de la masse unitaire maximale, du tonnage quotidien maximal, etc.

Un manutentionnaire compétent est un travailleur qui prend de bonnes décisions, qui possède des bonnes techniques de travail, qui évalue les situations et organise de façon approprié son travail de manutention. Il doit utiliser les repères suivants pour évaluer ses possibilités d’actions et utiliser les principes appropriés.

Repères pour évaluer les possibilités d’action
La charge
  • Poids
  • Volume et forme
  • Fragilité et instabilité
  • Possibilité de prise
  • Position du centre de gravité
L’environnement
  • Espace pour les pieds
  • Dénivellement
  • Surface glissante
  • Encombrement
L’agencement
  • Position de l’objet à la prise
    • Hauteur
    • Éloignement/distance
    • Possibilité de se rapprocher
    • Accès facile ou restreint
  • Espace restreint au dépôt
  • Lieux de prise par rapport au dépôt
    • Distance horizontale
    • Distance verticale
    • Présence d'obstacles

Afin d’intervenir efficacement en prévention, l’approche doit être précise et ciblée sur la capacité des manutentionnaires à exercer leurs jugements face à une diversité de situations de manutentions et de contextes de travail. Ils doivent être sensibilisés et outillés pour reconnaitre les risques associés au travail de manutentionnaire et les huit règles d’actions proposés par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST).

« Pliez les genoux et gardez le dos droit. » Cette technique est devenue la référence en lien avec le soulèvement de charges sans se blesser, mais elle apparaît quelque peu dépassée et réductrice. Étant complexes et diversifiées, les charges ne peuvent pas être tous manutentionnées avec la même technique, avec les mêmes principes. De nombreuses études montrent en effet que les manutentionnaires disposent de plusieurs façons de faire pour prévenir les blessures associées à leur travail. L’IRSST propose huit règles d’actions pour comprendre et décrire ce vaste répertoire de gestes et de mouvements utilisés par les manutentionnaires pour s’adapter aux diverses situations, possibilités et risques qu’ils rencontrent.

  Règle d’action Aide-mémoire Description
1 Alignement postural La colonne vertébrale est conçue pour travailler de façon alignée. Réfère aux postures les plus adéquates pour le dos au moment de l’effort. Il faut à la fois respecter les courbures naturelles du dos, sans être trop penché vers l’avant, et travailler de façon symétrique.
2 Bras de levier L’éloignement de la charge multiplie l’effort. À l’effort déjà considérable fourni par le bas du dos pour soutenir le poids du corps s’ajoute la charge, qui représente un poids d’autant plus élevé si celle-ci est éloignée du corps. Il est donc préférable de tenir toute charge le plus près possible de soi.
3 Mise sous charge Moins on tient la charge longtemps, plus on s’économise. La phase où l’on supporte complètement la charge est la plus exigeante : il faut tenter de la réduire au minimum.
4 Utilisation de la charge Faire travailler la charge pour soi. Il est souhaitable de travailler AVEC la charge, plutôt que CONTRE elle. Pour cela, le manutentionnaire utilisera la position ou les propriétés intrinsèques de la charge.
5 Équilibre corporel Être en équilibre et prêt à réagir pour éviter les mauvaises surprises. L’ajout d’une charge et les surfaces sur lesquelles le manutentionnaire se déplace ont une influence sur la qualité de son équilibre. Récupérer d’un déséquilibre ou réagir à un imprévu implique des efforts soudains et brusques qui sont dommageables : il faut les éviter.
6 Utilisation du corps Le corps peut contribuer à réduire l’effort. Le corps peut être au service des gestes. Son utilisation passe d’abord par les membres inférieurs qui peuvent supporter la majorité des efforts.
7 Transition entre prise et dépôt Choisir son parcours. Le trajet choisi pour passer de la prise au dépôt influe particulièrement sur la durée de maintien de la charge. Il faut choisir la transition appropriée.
8 Rythme des mouvements Choisir les bons mouvements. La vitesse et la fluidité des mouvements ont un effet sur les contraintes au dos et la durée de maintien de la charge. Il faut choisir le rythme qui convient et éviter les mouvements par à-coups, saccadés.

En terminant, la manutention comportant nombreux risques pour la santé des travailleurs, cette dernière est régie par des lois et règlements au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde. Chacun des acteurs d’une entreprise a des responsabilités à prendre afin d’assurer un milieu de travail sain et sans danger et se doit de collaborer dans la prévention des TMS et des accidents de travail.

À cet effet, le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (article 166) spécifie: « Les travailleurs préposés à la manutention de charges ou de personnes doivent être instruits de la manière d’accomplir leur travail de façon sécuritaire […] ». D’autre part, la Loi sur la santé et la sécurité du travail (article 51) traite des obligations de l’employeur en ce qui concerne la manutention, soit une « obligation de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique du travailleur », une « obligation de fournir les équipements adéquats », et une « obligation de fournir de la formation, etc. ».

OPTION ERGONOMIE vous offre tous les services nécessaires en manutentions de charges, et ce, fondés sur vos propres besoins.

Partager sur :